Home

Retour 31.01.2022

Sierre : l’industrie 4.0 en vedette au Swiss Digital Center

L’industrie 4.0 était sous les feux des projecteurs vendredi 28 janvier dernier à l’occasion de la première édition de la Swiss Digital Conférence, organisée au Swiss Digital Center de Sierre. L’occasion de découvrir les opportunités de cette nouvelle révolution industrielle, basée notamment sur les données et la connectivité de celles-ci. Cette conférence fut aussi et surtout une démonstration, grâce aux exemples concrets donnés par les orateurs de Suisse, d’Allemagne et de France, que l’industrie 4.0 est à portée de toutes les entreprises industrielles qui ont des besoins de performance et qui souhaitent se démarquer.

L’industrie 4.0 est un ensemble de technologies que l’on peut facilement relier entre elles et qui permettent de développer un grand nombre d’applications industrielles, a rappelé Moundir Rachidi, partenaire et directeur au Boston Consulting Group. « Toutefois, le point de départ de la mise en place d’applications 4.0 ne doit pas être l’envie d’implémenter des technologies. Il doit répondre à un besoin réel et à une ambition à définir au niveau stratégique de l’entreprise ».


De son côté, Petra Monn, responsable du programme de digitalisation des usines de Siemens, a montré comme l’entreprise internationale a mis des start-up innovantes au cœur de son organisation de digitalisation. Ainsi, l’industrie 4.0 comprend, à la base, des innovations technologiques, mais appelle également à des modifications des organisations et des systèmes de gestion. C’est une façon de réconcilier les équipes du terrain avec les experts en charge des technologies.


Du fichier Excel au dashboard
Jan Jenke, de l’entreprise industrielle allemande Wago – qui compte une succursale à Domdidier - a détaillé une méthode qui permet d’implémenter, en six étapes, de l’intelligence artificielle au sein d’usines. Pour fonctionner, cette méthode doit toutefois toujours débuter par un problème à résoudre. Selon Jan Jenke, l’industrie 4.0 est aussi un enjeu culturel, par exemple lorsqu’il s’agit de passer du fichier Excel au dashboard pour la gestion des données.


La matinée s’est terminée par la présentation de Cassandre Payen et de Fabrizio Zenklusen, du SAP Academic Competence Center, basé à la HES-SO Valais. Ces derniers ont mis en place, avec la PME haut-valaisanne ETK, un processus d’automatisation de la fabrication de tableaux électriques. De la commande personnalisée du client au travail dans l’atelier, tout le processus est automatisé. Cela permet d’éviter des erreurs et d’optimiser les stocks de pièces. « ETK compte 11 employés : c’est la preuve que l’industrie 4.0 peut être utile à de petites PME », souligne Cassandre Payen. Et c’est également la preuve que le client est bien au centre de la chaîne de valeur : il dit ce qu’il veut, ouvrant ainsi la porte à une customisation de masse et à une variation presque infinie du nombre de produits à fabriquer.


En début d’après-midi, Hugues-Vincent Roy, directeur de l’entreprise AISA à Vouvry, a présenté les projets d’industrie 4.0 développés depuis près de dix ans dans sa société. Toutes les nouvelles technologies implémentées dans la chaîne de production ou les machines d’AISA visent à augmenter la productivité pour les clients, en améliorant l’efficience des machines ou de réduire le taux de déchet dans la production. « Nos applications d’industrie 4.0 aident également nos clients à construire des usines intelligentes. Il s’agit ici de permettre un échange facilité des données entre les machines et les autres moyens de production ».

 

La formation en pointe en Valais
En matière de formation, le Valais est bien loti, avec notamment un Master en intelligence artificielle, organisé en emploi par l’institut de recherche Idiap et Unidistance. « Ce master permet à l’entreprise de poser une stratégie sur mesure d’intelligence artificielle, de développer au moins un projet complet et de disposer au final d’un employé entièrement formé voué à devenir l’expert de votre société », a précisé Joël Dumoulin, responsable du transfert technologique à l’Idiap.

Lors de la table ronde qui a réuni Tanja Fux (cheffe du service valaisan de la formation professionnelle), Jonathan Besse (responsable R&D de la PME Eversys) et Laurent Sciboz, directeur de l’institut d’informatique de gestion de la HES-SO Valais, les participants ont rappelé que le Valais était très actif dans le domaine de la sensibilisation et de la formation pour les métiers liés à l’industrie 4.0. Usine pilote pour les apprentis, cours dès 9 ans, formations bachelor et master : il y a tout pour bien faire et permettre au Valais de former les employés des usines de demain. Réussir à attirer davantage de femmes reste toutefois un vrai défi.  

Pour conclure la conférence, Dorothée Kohler et Jean-Daniel Weisz de Kohler Consulting & Coaching, ont donné différentes pistes pour bien mobiliser les équipes dans les processus d’industrie 4.0. « Une chose est sûre : il ne faut pas demander à un consultant de faire votre stratégie 4.0. Celle-ci se prépare et se construit sur le terrain, avec vos équipes », a conclu Dorothée Kohler.

 

Le Swiss Digital Center, vitrine du Valais 4.0
Le Swiss Digital Center a hébergé cette première Swiss Digital Conférence, à laquelle ont participé près de 160 personnes (en présentiel et en ligne). « Sur le site de Sierre, nous avons mis en place une plateforme d’innovation, au service des entreprises et de l’industrie, en lien avec les applications 4.0 », précise Laurent Salamin, directeur du Swiss Digital Center. Le but est d’accompagner les entreprises dans la transformation de leurs modèles d’affaires et dans l’intégration des technologies.

« Avec le Swiss Digital Center, le Valais se donne les moyens de permettre le dialogue et la collaboration entre tous les acteurs impliqués (recherche, formation et valorisation) », a expliqué pour sa part Christophe Darbellay, conseiller d’Etat valaisan. Selon lui, c’est l’une des vitrines d’un Valais ambitieux, et de son vivier de compétences. Parmi ces compétences se trouvent notamment les instituts de recherche, dirigés par Laurent Sciboz. En ouverture de la Swiss Digital Conférence, ce dernier a rappelé que plusieurs centaines de projets avec des entreprises étaient déjà réalisés chaque année sur place à Sierre.



La prochaine édition de la Swiss Digital Conférence aura lieu le 27 janvier 2023.

 

Visionnez quelques photos de la journée
Découvrez le reportage vidéo réalisé par la télévision Canal 9

 

Fondation The Ark - Rue de l'Industrie 23 - 1950 Sion - Suisse