Home

Retour 22.02.2022

L’industrie 4.0 facilite le travail de fabrication et permet davantage de personnalisation

Grâce à la digitalisation et à la mise en place de solutions en lien avec l’industrie 4.0, les PME, même les plus petites d’entre elles, peuvent rationaliser leurs processus de fabrication et permettre une plus grande personnalisation de leurs produits. C’est ce qu’est en train de prouver le SAP Academic Competence Center de la HES-SO Valais/Wallis, dirigé par Cassandre Payen. Il vient de mettre en place un système d’automatisation pour la PME valaisanne ETK, avec des résultats très probants.  

« Nous sommes aujourd’hui dans un environnement où la concurrence est rude. Les clients cherchent des expériences personnalisées et individuelles. Et cela est possible grâce à l’industrie 4.0 », note Cassandre Payen. Selon elle, cette industrie 4.0 est tout à fait implémentable dans des PME. « Il y a certes quelques challenges au niveau formation et du personnel, ainsi que pour financer certains coûts, mais c’est faisable ». 

Le SAP Academin Competence Center accompagne depuis 1996 des entreprises dans leur besoin de digitalisation, au travers de l’outil SAP. Il est en train de développer un projet concret avec la PME haut-valaisanne ETK, active dans la fabrication de tableaux électriques et qui emploie 11 personnes. « L’idée était de profiter du renouvellement du système d’information (ERP) de l’entreprise pour poser une réflexion plus large sur les processus internes ». 


Ordre de fabrication automatiquement transmis à l’atelier
Grâce à la solution informatique déployée par le SAP Center, ETK peut produire différentes variantes de tableaux électriques, selon les besoins de ses clients. L’approvisionnement et les stocks sont également gérés et anticipés par le système. Le point d’entrée est la commande client. Ce dernier peut saisir lui-même sa commande personnalisée de tableau électrique. Puis, un configurateur de produit génère toutes les données nécessaires après l’acceptation de l’offre. « Un ordre de fabrication est généré automatiquement et les schémas électriques vont directement dans les ateliers pour lancer la production », précise Cassandre Payen. 

Cette automatisation s’est faite avec très peu de changement en atelier. « On facilite la vie des ateliers, avec des listes de composants juste et précise, afin de limiter les erreurs ». Le travail est également plus simple au niveau de l’administration, des commandes et de la gestion des stocks.
 

Propos recueillis le 28 janvier 2022, à l’occasion de la Swiss Digital Conférence de Sierre 


 

Fondation The Ark - Rue de l'Industrie 23 - 1950 Sion - Suisse