Home

Retour 11.05.2020

Covid-19 : la PME valaisanne AquaNetto Group prolonge la durée de vie des masques

Les masques de protection deviennent, au gré de l’évolution de la pandémie de Covid-19, un enjeu majeur de santé publique. La PME AquaNetto Group, basée au TechnoArk de Sierre, l’a bien compris et propose depuis quelques semaines un produit qui permet de prolonger la durée de vie des masques et de les rendre plus sûrs. Avant leur première utilisation, il suffit de sprayer les masques avec une solution à base de dioxyde de titane. Les masques se régénèrent ensuite grâce à la lumière du jour. AquaNetto Group fournit cette solution durable de désinfection - très populaire au Japon - aux particuliers et aux producteurs de masques. 


Les masques de protection sont de plus en plus adoptés par la population pour faire face à la propagation du Covid-19. Or, en cas de mauvaise manipulation et dans certaines circonstances, ces masques peuvent aggraver la propagation du virus, notamment en cas de manque d’entretien. « Les agents pathogènes peuvent traverser le masque à l’occasion de sa manipulation ou de son repositionnement », précise Guido Kohler. Repositionner son masque sur son visage, le déposer sur une surface contaminée, le toucher avec les mains : le masque perd ainsi sa qualité première de protection.

Grâce au produit innovant et prêt à l'emploi, distribué dans toute l'Europe par AquaNetto Group, les masques peuvent être rendus à 99.9% bactéricides et virucides. « Nous proposons de traiter les deux côtés du textile ou papier avec ce produit qui contient du dioxyde de titane. Les matières organiques nocives, virus, bactéries, odeurs, moisissures et autres substances sont rendus inoffensifs ». 
 


 

Porter le même masque plus longtemps
Le masque pourvu de ce traitement peut être porté sur une période beaucoup plus longue. Pour le régénérer, il suffira d’exposer la face intérieure à la lumière. « Le dioxyde de titane réagit à la lumière du jour. Les microbes arrivant sur le masque sont alors interceptés et détruits, tout comme ceux contenus à l’intérieur du masque ». Selon l’application faite, et contrairement aux désinfectants traditionnels, ce produit est efficace pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, puisque le processus d'oxydation se renouvelle sans cesse. 

L’ajout de ce produit réduit ainsi le nombre de masques à produire et est une solution intéressante dans le contexte des difficultés actuelles d’approvisionnement et d’acheminement. Cette technologie est utilisée depuis de nombreuses années au Japon. Les autobus scolaires, les transports en commun, les ambulances et les blocs opératoires y sont désinfectés avec ce principe. Le fournisseur d’AquaNetto Group au Japon a obtenu la certification américaine de la FDA. « Aucune homologation particulière n’est nécessaire, car ce produit est utilisé depuis des décennies au Japon et à présent aussi en Europe depuis le début de la crise sanitaire », précise Guido Kohler.

 

Importation, formation et conditionnement 
L’entreprise sierroise AquaNetto Group propose cette solution durable aux fabricants et détaillants, ainsi qu’aux particuliers pour le traitement des masques qu’ils ont achetés. « Nous importons la matière première depuis le Japon, puis organisons avec les entreprises les processus de désinfection. Une phase de formation est nécessaire. Nous conditionnons également les produits sous différentes formes ». Le dioxyde de titane est ainsi disponible en bombes aérosol, de poudre à mélanger ou de liquide tout prêt à la pulvérisation, y compris pour de grandes surfaces. 

L’entrepreneur Guido Kohler a passé pas moins de trois semaines au Japon récemment. « J'y ai suivi une formation intensive sur les différentes applications ». Avec, à la clé une exclusivité européenne de distribution des produits pour AquaNetto Group. 

 

Source : communiqué AquaNetto Group


 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark