Home

Back 29.03.2021

La start-up Edidact met les nouvelles technologies au service de la pédagogie

Créer une plateforme d’apprentissage en ligne totalement innovante inspirée directement du Plan d’Etude Romand : c’est le but de la start-up valaisanne Edidact, basée au Swiss Digital Center de Sierre. Cette jeune pousse, qui vient d’intégrer l’Incubateur de la Fondation The Ark, utilise notamment de l’intelligence artificielle pour proposer un suivi sur mesure aux élèves et de la gamification pour rendre les exercices ludiques. La plateforme d’Edidact est à disposition des élèves, de leurs parents et des enseignants et compte déjà plus de 2’000 exercices. En 2021, Edidact a obtenu les moyens nécessaires pour accélérer son développement. Chaque semaine, sa plateforme est enrichie de centaines d’exercices et de nouvelles fonctionnalités. 

Edidact est né de la volonté et du travail de Karim Trabelsi, enseignant valaisan. « L’idée d’avoir une plateforme multimatières et interactive a germé lorsque j’enseignais et s’est concrétisée lors de mon Master à l’Université de Fribourg. J’ai constaté que les solutions e-learning disponibles étaient peu applicables aux degrés primaires ». Développer des exercices en ligne compatibles au plan d’Étude Romand qui permettent aux enfants d’améliorer leurs compétences scolaires de façon ludique, motivante et autonome : c’est le défi relevé par Edidact.
 

8’000 exercices en ligne avant fin 2021 
Fort de cette idée, de premiers prototypes d’exercices ont été créés dès 2018, puis testés en classe. De fil en aiguille, le nombre de contenus a augmenté et dépasse les 2'000 aujourd’hui. « Notre ambition est d’en avoir 8'000 en ligne d’ici la fin de l’année afin de couvrir toutes les disciplines scolaires des 5 à 15 ans. Ensuite ? Nous adapterons notre plateforme à d’autres pays ».  

Les exercices en ligne d’Edidact guident les élèves en leur offrant des ressources (vidéos, aide-mémoire…) pour les aider durant les exercices en réduisant l’intervention de l’adulte. « Favoriser l’autonomie de l’enfant est très important ! », selon Karim Trabelsi. « Il est également primordial de leur offrir des parcours d’apprentissages adaptés au rythme et besoins de chacun. Une classe de 20 élèves est très hétérogène et c’est complexe pour les enseignants et les parents de s’adapter à chaque individualité. »

Cette personnalisation des parcours d’apprentissage est possible grâce à l’intelligence artificielle (IA). « L’IA, que nous développons chez Edidact, analyse les résultats des exercices réalisés par les apprenants. En fonction de leur avancée dans le programme, le système montre la progression de chaque enfant et lui propose des exercices et des parcours personnalisés, pour toutes les matières scolaires ». Une manière intéressante de profiter du potentiel des technologies pour améliorer l’apprentissage. Edidact.ch est destiné aussi bien aux parents qui souhaitent offrir du renforcement scolaire à leurs enfants qu’aux enseignants qui souhaitent mettre à disposition de leur classe une ressource plus ludique et motivante.
 

Des premiers financements 
Depuis l’an dernier, Edidact peut compter sur le soutien de la Fondation The Ark. Après une bourse, elle est maintenant accompagnée via l’Incubateur de start-up. « Ce soutien nous permet de préparer au mieux notre stratégie de vente, notre business model et de lancer des études de marché. La partie financement de notre start-up est également un volet important du soutien de The Ark ». En 2020, de nouveaux fonds ont été levés par la start-up. « Grâce à sa structure et son processus de sélection, The Ark donne confiance aux investisseurs », précise Karim Trabelsi.  

L’équipe d’Edidact compte actuellement cinq collaborateurs aux commandes et une quinzaine de développeurs gaming et web. Pour se développer, la start-up valaisanne bénéficie également d’un appui étroit de l’EPF de Zurich. 

 

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark