Home

Programme 2018

CONFÉRENCE TECHNOARK - Quantified Self : une évolution inéluctable pour la performance et le bien-être ? - Vendredi 26 janvier 2018

BILLETS / EDITIONS / CONTACT

 

Technologies

////////// dès 09.15 h ACCUEIL+CAFÉ //////////

09.45 h

  

Laurent Haug, modérateur
Introduction

Christophe Darbellay, (Conseiller d'Etat VS en charge de l'économie et de la formation)

Laurent Sciboz, (HES-SO Valais Wallis)
Présentation des compétences R&D du site (4 instituts).

     

"Quantified Self", c'est quoi?

10.10 h

 

Carine Coulm (CEO, Belty by emiota - awearable tech)
 

INTRODUCTION AU QUANTIFIED SELF

Depuis l'Antiquité, l'homme se mesure et se quantifie. Depuis 2007, cette tendance a un nom : le quantified-self. Le QS (comme le désignent les quantified-selfers) est embarqué depuis dans nos téléphones et a intégré nos vies. Pourquoi maintenant et quelles sont les perspectives de ce mouvement? Carine Coulm nous emmène dans un voyage de la connaissance de soi par la data.


E-coaching et digitalisation

11.00 h

 

Patrick Flaction (Elitment)

ECOACHING ET DIGITALISATION DANS LE SPORT PROFESSIONNEL

Chaque individu est unique. Patrick Flaction a développé une méthode d’entraînement précise et personnalisée qui permet de cultiver vos  qualités dans une optique de performance.
20 ans de recherche, d'application et des milliers de mesures sont des références permettant de situer l'athlète tout au long de son évolution.

 

   

////////// 11.30 BREAK //////////

11.50 h

 

Philippe Monnier-Benoît (CTO O2score)

OPTIMISATION DE LA PERFORMANCE AVEC L'APPAREIL O2SCORE

Issue d’une collaboration avec l’EPFL notamment, O2score est une technologie révolutionnaire qui permet de mesurer l’état de récupération d’un athlète à l’aide d’une goutte de sang capillaire. En moins de 30 secondes, le sportif obtient un résultat (mesure) qui lui permet d’ajuster son entraînement.

12.10h

 


 

Jean-Sébastien Mérieux (Dartfish)

EVOLUTION DU QUANTIFIABLE VERS L'UTILE

Aujourd’hui, il existe un nombre de données énormes, permettant de quantifier tous les domaines de la vie (sommeil, trajet, performance, santé…). Mais que faire de ces informations ? Sont-elles facilement compréhensibles et utilisables pour prendre des décisions et des actions à même de faire évoluer la vie de chacun ? L’idée ici est d’aborder la façon dont le sport de haut niveau repense son processus de production de données pour n’extraire que des informations « utiles », ainsi que les bénéfices attendus.

 

////////// 12.30 LUNCH //////////

 


Pitchs recherche HES-SO Valais Wallis

13.45

 

PROJET SANTOUR

Nicolas Délétroz (ITO)

SOFT FALL DETECTION USING MACHINE LEARNING IN WEARABLE DEVICES

​Dominique Genoud (IIG)


Technologies

14.00 h

 

Mathias Humbert (Senior data scientist at the newly created Swiss Data Science Center (SDSC), a joint venture between EPFL and ETH Zurich)

CONFIDENTIALITE DES DONNEES BIOMEDICALES : RISQUES ET PROTECTIONS

Suite à la baisse rapide des coûts du séquençage génétique, la quantité de données biomédicales pouvant être collectées est plus grande que jamais. Ces données microscopiques représentent le parfait complément aux données macroscopiques de quantified self collectées par nos objects connectés et autres smartphones. De plus, elles vont permettre une médecine plus personnalisée et préventive dans un avenir proche. Néanmoins, ces données étant par nature extrêmement sensibles, leur confidentialité doit être absolument assurée. Je présenterai les différents risques liés au partage et à l’exploitation de ces données, ainsi que les mécanismes de protection qui peuvent être mis en place pour réduire ces risques.


Gestion des données

14.45 h

 

Sébastien Fanti (préposé cantonal à la protection des données)

LE DÉPOUILLEMENT NUMÉRIQUE, OU LES RISQUES LIÉS À LA QUANTIFICATION DE L’INTIME NOTAMMENT EN TERMES DE PROTECTION DES DONNÉES.

Le droit de la protection des données repose sur la liberté de chaque individu de décider quand et dans quelle mesure des informations relevant de sa vie privée peuvent être communiquée. Ce droit à l’autodétermination informationnelle est toutefois privé d’effet dès lors que l’auto-mesure est érigée en norme sociétale. Celui qui refuse de partager ses données s’expose à des incidences. Il peut aussi être soupçonné d’avoir quelque chose à occulter. Voici comment minimiser les risques sans entraver les développements de solutions en cette matière.


Aspects sociologiques

15.15 h

 

Vanessa Lalo (Psychologue du numérique, Université Paris VII)

LE QUANTIFIED SELF, QUELLES RÉPERCUSSIONS SUR NOS COMPORTEMENTS ET NOTRE SOCIÉTÉ ?

La mesure de soi dit beaucoup de choses sur comment notre société et les individus qui la composent agissent. Vanessa Lalo, en tant que psychologue spécialisée dans les pratiques numériques et leurs impacts, analysera les usages possibles, les enjeux et les limites du Quantified Self pour la société actuelle.

 

////////// 16.00 FIN ET APÉRITIF //////////

 

BILLETS / EDITIONS / CONTACT

Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark